Release details

2018-02-12 17:45 CET
  • Print
  • Share Share
en fr

Michelin : 2017: Une nouvelle année de progrès, en ligne avec les objectifs 2020. 2018: Poursuite du progrès, en route vers les ambitions 2020.

INFORMATION PRESSE
Clermont-Ferrand, le 12 février 2018

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN
Information financière au 31 décembre 2017

2017 : Une nouvelle année de progrès, en ligne avec les objectifs 2020.
Génération élevée de Cash flow libre structurel de 1,5 milliard d'€,
Résultat opérationnel sur activités courantes de 2 742 millions d'€,
en hausse de 145 millions d'€ à parités constantes,

Résultat net en hausse à 1 693 millions d'€.


2018 : Poursuite du progrès, en route vers les ambitions 2020.

  • Génération élevée de Cash flow libre structurel de 1,5 milliard d'€.
     
  • Résultat opérationnel  sur activités courantes de 2 742 millions d'€, soit 12,5 % des ventes nettes, en hausse de 145 millions d'€ à parités constantes.
    • Détermination du Groupe à compenser plus de 700 millions d'€ de hausse des coûts matières, permettant un effet Prix-mix/Matières premières neutre pour les activités non indexées.
    • Poursuite des gains de parts de marchés en 18 pouces et plus (+19 % à la marque MICHELIN sur un segment en hausse de + 13 %) avec un positionnement prix en ligne avec la réputation de la marque.
    • Gains liés au plan de compétitivité supérieurs à l'inflation de 36 millions d'€, conformément aux objectifs.
    • Marchés très concurrentiels, notamment en Europe, qui pèsent sur les activités de distribution.
       
  • Activités de spécialités : hausse de plus de 30 % du résultat opérationnel sur activités courantes et forte croissance de toutes les divisions.
  • Proposition d'un dividende de 3,55 € soit un taux de distribution de 36 % du résultat net ajusté des éléments non courants, reflétant l'engagement du Groupe auprès de ses actionnaires et soumis à l'Assemblée générale des actionnaires du 18 mai 2018.

Jean-Dominique Senard, Président, a déclaré : « En 2017, le groupe Michelin a réalisé une performance conforme à sa feuille de route à l'horizon 2020. La force de sa marque et son leadership technologique ont permis au Groupe de réaliser une croissance de 2,6 % et un résultat net historique de 1 693 millions d'€, démontrant son agilité dans un environnement externe plus difficile. Michelin poursuit les acquisitions qui contribueront à ses ambitions de croissance et de création de valeur. La mise en place début 2018 de la nouvelle organisation va permettre un engagement plus fort des équipes au service du client et l'atteinte des objectifs de compétitivité. Le Groupe s'engage avec confiance dans une nouvelle année de progrès en 2018, poursuivant sa stratégie dans les domaines du pneu, des services, des Expériences et des matériaux. »

Perspectives

En 2018, les marchés de pneumatiques Tourisme camionnette et Poids lourd devraient afficher une croissance modérée, tandis que les marchés miniers, Première monte Agricole et Première monte Génie civil resteront dynamiques.

Dans ce contexte de marchés, le pilotage des prix permettra de générer un effet prix-mix /matières premières positif, avec une hypothèse de hausse du coût des matières premières estimée entre 50 et 100 millions d'€. Avec le niveau des parités monétaires de janvier 2018, l'effet de change pèserait d'environ 300 millions d'€ sur le résultat opérationnel sur activités courantes.

Dans cet environnement, Michelin a pour objectifs en 2018 une croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, un résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017 hors effet de change, et la génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 1,1 milliard d'€.

 

(en millions d'€)
 

2017
 

2016
 

Ventes nettes
 

21 960
 

20 907
 

Résultat opérationnel sur activités courantes
 

 

2 742
 

 

2 692
 

Marge opérationnelle sur activités courantes
 

 

12,5 %
 

 

12,9 %
 

Tourisme camionnette et distribution associée
 

12,4 %
 

13,1 %
 

Poids lourd et
distribution associée
 

8,1 %
 

9,7 %
 

Activités de spécialités
 

20,6 %
 

18,6 %
 

Produits et charges opérationnels hors activités courantes
 

 

-111
 

 

99
 

Résultat opérationnel
 

2 631
 

2 791
 

Résultat net
 

1 693
 

1 667
 

EBITDA sur activités courantes
 

4 087
 

4 084
 

Investissements
 

1 771
 

1 811
 

Endettement net
 

716
 

944
 

Ratio d'endettement net
 

6 %
 

9 %
 

Dette sociale 
 

3 969
 

4 763
 

Cash-Flow Libre1
 

+ 662
 

+ 1 024
 

Cash-Flow Libre structurel2
 

+ 1 509
 

+ 961
 

ROCE
 

11,9 %
 

12,1 %
 

Effectif inscrit3
 

114 069
 

111 708
 

Résultat net par action
 

9,39 €
 

9,21 €
 

Dividende par action4
 

3,55 €
 

3,25 €

1 Cash-flow libre : Flux de trésorerie sur activités opérationnelles - flux de trésorerie d'investissements
- flux de trésorerie sur les autres actifs financiers, avant distribution
2 Cash-flow libre structurel : Cash-flow libre avant acquisitions, ajusté de l'effet de la variation des coûts de matières premières sur les comptes clients, les comptes fournisseurs et les stocks, et des intérêts OCEANE 2017 versés in fine.
3 En fin de période
4 Dividende 2017 soumis à l'approbation de l'Assemblée générale du 18 mai 2018



Evolution des marchés de pneumatiques

  • Tourisme camionnette
 

2017/2016
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Asie
(hors Inde)
Amérique du Sud Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

+ 2 %

 

+ 4 %

 
 

+ 1 %

 

+ 2 %
 

- 4 %

 

0 %
 

+ 2 %

 

+ 4 %
 

+ 20 %

 

+ 9 %
 

+ 7 %

 

+ 2 %
 

+ 2 %

 

+ 3 %

4ème trimestre
2017/2016
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Asie
(hors Inde)
Amérique du Sud Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

+ 5 %

 

+ 2 %

 
 

+ 4 %

 

+ 2 %

 
 

- 6 %

 

+ 1 %
 

- 1 %

 

 0 %
 

+ 15 %

 

+ 10 %
 

+ 2 %

 

+ 3 %
 

+ 0 %

 

+ 2 %

* Y compris Turquie

Le marché mondial des pneumatiques Tourisme et Camionnette, Première monte et Remplacement, affiche une croissance de 3 % en unités sur l'ensemble de l'année 2017.

·       Première monte

  • En Europe, la demande, en augmentation de 2 % globalement sur l'année, combine un marché Europe de l'Ouest en croissance de 1 %, soutenu par un dernier trimestre en hausse de +4 %, et une forte progression de 14 % en Europe orientale.
  • En Amérique du Nord, le marché termine en recul de 4 %. Après un premier semestre stable, la demande s'est contractée de 8 % au deuxième semestre en ligne avec la baisse de la production automobile.
  • En Asie (hors Inde), la demande progresse globalement de 2 % à fin décembre. En Chine, la croissance du marché ralentit à 2 % sur l'année, combinant la progression des SUV et véhicules premium avec un recul des petits véhicules suite à la baisse des aides gouvernementales. Le marché est en hausse de 5 % au Japon et stable en Corée du Sud.
  • En Amérique du Sud, les marchés affichent une forte reprise de +20 %, tirée à la fois par la demande domestique et les exportations.

·       Remplacement

  • En Europe, le marché s'accroît globalement de 4 % à fin décembre. La demande en Europe de l'Ouest se contracte de 1 %, les croissances de l'Espagne (+5 %), de la France (+3 %) et de l'Allemagne (+1 %) ont été effacées par le recul des marchés britannique (-8 %) et dans une moindre mesure nordique (-4 %). L'Europe centrale et l'Europe orientale affichent des croissances dynamiques respectivement de +12 % et +16 %. La performance des pneus All season s'est confirmée tout au long de l'année avec une croissance forte sur la zone Europe. Le segment hiver a profité des conditions climatiques de fin d'année.
  • En Amérique du Nord, la demande est stable sur l'ensemble de la zone, après 2 trimestres consécutifs en recul, le dernier trimestre affiche une croissance de +1 %. Le retrait de 5 % du marché mexicain est compensé par l'augmentation de 7 % du marché canadien sur l'année. La demande aux Etats Unis est stable, ne profitant pas de l'environnement économique favorable.
  • En Asie (hors Inde), la demande progresse de 4 %, tirée par un marché chinois toujours dynamique (+ 7 %), le Japon affichant une faible croissance (+1 %).
  • En Amérique du Sud, la demande rebondit (+9 %), notamment au Brésil avec une croissance de 15 %, tirée par une augmentation significative  des importations asiatiques induites par l'évolution des parités.
  •  Poids lourd (radial & bias)
 

2017/2016
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Asie
(hors Inde)
Amérique du Sud Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

+ 8 %

 

+ 4 %

 
 

+ 7 %

 

+ 2 %
 

+10 %

 

+ 4 %
 

+ 26 %

 

0 %
 

+ 18 %

 

+ 8 %
 

- 3 %

 

- 3 %
 

+ 17 %

 

+ 1 %

4ème trimestre
2017/2016
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Asie
(hors Inde)
Amérique du Sud Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

+ 12 %

 

- 3 %

 
 

+ 12 %

 

- 3  %

 
 

+ 9 %

 

+ 2 %
 

+ 26 %

 

- 3 %
 

+ 65 %

 

+ 12 %
 

+ 11 %

 

0 %
 

+ 20 %

 

-1 %

* Y compris Turquie

Sur les marchés Poids lourd, dans un contexte économique favorable générant une demande de transport, le marché, en nombre de pneus neufs radial et bias, augmente de 4 % à fin décembre 2017, marqué par une forte croissance en Première monte (+ 17 %) et par de fortes anticipations d'achat au premier trimestre en réponse aux augmentations de prix annoncées par l'ensemble des manufacturiers et par leur contrecoup sur les trimestres suivants sur le segment Remplacement (+ 1 %).

·       Première monte

  • En Europe, le marché augmente de 8 % sur l'année, il a bénéficié des taux d'intérêt bas et d'une demande de transport soutenue qui ont favorisé l'achat de véhicules. En Europe orientale, le marché rebondit fortement de 14 %, à la faveur d'une amélioration de l'économie.
  • En Amérique du Nord, le marché affiche un rebond sur l'année avec une croissance de 10 % soutenue par un environnement économique favorable, entrainant le renouvellement des flottes.
  • En Asie (hors Inde), la demande radial et bias progresse de 26 %, tirée par la très forte hausse du marché chinois (+ 32 %). La demande en Chine a été portée sur les trois premiers trimestres par la réglementation anti surcharge des poids lourds. Le dynamisme du marché thaïlandais a compensé la faiblesse de la demande au Japon
  • En Amérique du Sud, le marché rebondit au deuxième semestre (+40 %) et termine l'année avec une croissance de 18 %, soutenue par les prémisses de reprise économique au Brésil, ainsi que les exportations.

·       Remplacement

  • En Europe, le marché augmente de 4 % sur l'année, tiré par la demande des secteurs du fret et de la construction. Cette progression est portée par la croissance en France (+7 %), en Turquie (+9 %) et en Russie (+10 %), la demande est stable en Allemagne et se contracte en Italie et en Espagne, respectivement de 2 % et de 3 %.
  • En Amérique du Nord, la demande augmente de 4 %. Après un premier semestre en léger retrait, le marché tiré par un contexte économique favorable retrouve une croissance soutenue sur le 2ème semestre. Cette tendance ralentit au quatrième trimestre (+2 %) par comparaison avec une demande 2016 qui était tirée par des achats d'anticipation de pneus chinois, en raison du projet de mise en place de droits de douane.
  • Les marchés d'Asie (hors Inde) radial et bias se stabilisent sur l'année. En Chine, la demande progresse légèrement de 1 % sur l'année, freinée par le dynamisme du marché Première monte et par les contrôles anti-pollution. Le marché japonais est en croissance de +3 % au contraire de la Thaïlande en recul de 3 %. La technologie radiale continue à fortement progresser dans les marchés de l'ASEAN.
  • En Amérique du Sud, le marché radial et bias rebondit fortement de 8 % sur l'année, grâce notamment à une économie mieux orientée au Brésil.
     
  •  Pneumatiques de spécialités
     
  • Génie civil : après 3 années de baisse consécutive, les marchés des pneumatiques pour les mines rebondissent de 15 %. Ils bénéficient de la fin du déstockage, de la reprise de l'activité d'extraction par les acteurs globaux et les entreprises minières de taille intermédiaire, ainsi que du redémarrage de la sous-traitance.

Les marchés du premier équipement sont en forte reprise (+25 % hors Chine), dans un contexte de stocks bas et d'une demande de machines en hausse.

Les marchés de pneumatiques destinés aux infrastructures et aux carrières sont en croissance, portés par une conjoncture macro-économique favorable.

  • Agricole : les marchés du premier équipement (+10 %), en baisse en début d'année, bénéficient depuis le deuxième trimestre d'une forte reprise, non anticipée, de la demande des constructeurs.

Les marchés du remplacement, en croissance au premier semestre grâce aux achats anticipés de la distribution, reculent légèrement au second semestre.

  • Deux-roues : les marchés moto sont en croissance dans les pays matures et demeurent également bien orientés dans les marchés émergents.
  • Avion : le marché pneumatique pour les avions commerciaux poursuit sa croissance, porté par la hausse du trafic passager.

Activité et résultats 2017

  • Ventes nettes

Les ventes nettes s'établissent à 21 960 millions d'€, en hausse de 5.0 % par rapport à 2016, sous l'effet des facteurs suivants :

  • l'effet favorable (543 millions d'€) de la hausse de 2,6 % des volumes ;
  • l'effet prix-mix favorable de 668 millions d'€ (+3,2 %). L'effet prix (+2,5 %) affiche comme annoncé une forte accélération sur l'année (-1,0 % au 1er trimestre, +2,1 % au 2ème trimestre, +4,4 % au 3ème trimestre et +4,4 % au 4ème trimestre) qui traduit les hausses de tarifs pour l'activité Remplacement et pour les activités indexées, les ajustements en application des clauses matières premières. L'effet mix s'établit à +0,7 %, grâce au mix produit, toujours fortement positif, et à l'effet favorable du rebond de l'activité Mining, partiellement compensés par l'effet défavorable des croissances relatives en Première monte et au Remplacement.
  • l'impact négatif (261 millions d'€) des parités de change ;
  • l'écart favorable de périmètre (103 millions d'€) lié notamment à l'intégration de Levorin, producteur brésilien de pneumatiques deux roues, et NexTraq, fournisseur américain de solutions télématiques.
  • Résultats

Le résultat opérationnel du Groupe sur activités courantes s'établit à 2 742 millions d'€, soit 12,5 % des ventes nettes, contre 2 692 millions d'€ et 12,9 % publiés en 2016. Les charges opérationnelles hors activités courantes de 111 millions d'€ correspondent principalement à des frais de réorganisation et adaptation des activités du Groupe, partiellement compensées par des modifications des plans médicaux américains et de retraites britanniques.

Le résultat opérationnel sur activités courantes reflète en premier lieu l'effet de la hausse des volumes (+ 207 millions d'€). L'impact de la hausse des matières premières s'élève à 738 millions d'€, pratiquement intégralement compensé par un pilotage efficace du prix mix. L'écart résiduel se limite à -70M€ correspondant essentiellement au décalage d'application des clauses sur les matières premières pour  les activités indexées. La poursuite du plan de compétitivité (+ 315 millions d'€) permet de plus que compenser l'inflation sur les coûts de production et les frais généraux (- 279 millions d'€). Enfin, le résultat opérationnel sur activités courantes a été pénalisé par l'effet défavorable des variations de change (-95 millions d'€)

Le résultat net s'établit en bénéfice de 1 693 millions d'€, soit un niveau historique.

  •  Position financière nette

Sur l'exercice, le Groupe a généré un Cash-flow libre de 662 millions d'€, en retrait de 362 millions d'€, compte tenu des acquisitions à hauteur de 476 millions d'€.

Au 31 décembre 2017, prenant en compte principalement le Cash-flow libre, les versements de dividende et distributions (585 millions d'€) et les rachats d'actions (101 millions d'€), le Groupe affiche un ratio d'endettement de 6 %, correspondant à un endettement financier net de 716 millions d'€, contre 9 % et 944 millions d'€ à fin décembre 2016.

En 2017, le retour sur capitaux investis (ROCE) après impôts, à 11,9 %, assure une création de valeur, par comparaison avec le coût moyen pondéré des capitaux du Groupe.

·        Information sectorielle

 

Millions d'€
Ventes nettes Résultat opérationnel sur activité courante Marge opérationnelle sur activité courante
  2017 2016 2017 2016 2017 2016
 

Tourisme camionnette et distribution associée

 
 

 

 

12 479
 

 

 

12 105
 

 

 

1 552
 

 

 

1 585
 

 

 

12,4 %
 

 

 

13,1 %
 

Poids lourd et distribution associée

 
 

 

6 123
 

 

5 966
 

 

497
 

 

580
 

 

8,1 %
 

 

9,7 %
 

Activités de spécialités

 
 

3 358
 

2 836
 

693
 

527
 

20,6 %
 

18,6 %
 

Groupe

 
 

21 960
 

20 907
 

2 742
 

2 692
 

12,5 %
 

12,9 %

·       Tourisme camionnette et distribution associée

Les ventes nettes du secteur opérationnel Tourisme camionnette et distribution associée s'élèvent à 12 479 millions d'€, contre 12 105 millions d'€ en 2016, soit une hausse de 3,1 %. 

Le résultat opérationnel sur activités courantes s'est établi à 1 552 millions d'€ soit 12,4 % des ventes nettes, contre 1 585 millions d'€ et 13,1 % publiés en 2016.

En dehors de l'effet défavorable de change, cette évolution de la marge sur opérations courantes traduit principalement la croissance de 2 % des volumes, l'impact des hausses de prix et du mix produit positif qui ont compensé l'augmentation du coût des matières premières. Les hausses de prix pratiquées ainsi que l'effet des parités ont eu un effet dilutif qui explique en partie le recul du taux de marge.

·       Poids lourd et distribution associée

Les ventes nettes du secteur opérationnel Poids lourd et distribution associée s'élèvent à 6 123 millions d'€, contre 5 966 millions d'€ publiés en 2016.

Le résultat opérationnel sur activités courantes s'élève à 497 millions d'€, représentant 8,1 % des ventes nettes, à comparer à 580 millions d'€ et 9,7 % des ventes nettes publiés à fin 2016.

Outre l'impact défavorable des parités, l'évolution de la rentabilité reflète la priorité donnée à la préservation des marges unitaires, le repli des volumes sur l'année (- 2 %), l'impact favorable des hausses de prix et du mix produit compensant la hausse des matières premières. Les hausses de prix pratiquées ainsi que l'effet parité ont eu un effet dilutif qui explique en partie le recul du taux de marge.

·       Activités de spécialités

Les ventes nettes du secteur opérationnel des Activités de spécialités s'élèvent à 3 358 millions d'€, contre 2 836 millions d'€ en 2016, soit une augmentation de 18,4 %.

Le résultat opérationnel sur activités courantes atteint 693 millions d'€, contre 527 millions d'€ publiés en 2016, soit une marge à 20,6 % des ventes nettes.

Cette hausse du résultat opérationnel sur activités courantes correspond à la forte croissance des volumes (+ 16 %) liée à la poursuite du rebond de la demande de pneus miniers du Groupe et à la nette reprise des activités Première monte Génie civil et Agricole. Cet élément et les hausses de prix opérées aussi bien sur les activités indexées que sur les activités non indexées ont amplement compensé l'impact du renchérissement des matières premières et l'effet des parités monétaires négatif.

Compagnie Générale des Etablissements Michelin

La Compagnie Générale des Etablissements Michelin a réalisé un bénéfice de 1 029 millions d'€ pour l'exercice 2017, après un bénéfice de 1 416 millions d'€ en 2016.

Les comptes ont été présentés au Conseil de Surveillance qui s'est réuni le 9 février 2018. Les procédures d'audit ont été effectuées et les rapports d'audit ont été émis le 12 février 2018, pour les comptes sociaux et consolidés.

Le Président de la Gérance convoquera une Assemblée générale des actionnaires le vendredi 18 mai 2018 à 9 heures à Clermont-Ferrand.

Le Président de la Gérance soumettra à l'approbation des actionnaires le versement d'un dividende de 3,55 € par action, contre 3,25 € au titre de l'exercice précédent.



Faits marquants 2017

  • Michelin lance le pneu Pilot Sport 4S, référence pour les berlines sportives, qui devance tous ses concurrents dans les tests sur piste. (19 janvier 2017)
  • Michelin Sascar étend ses services au Mexique suite à l'acquisition des actifs commerciaux de Copiloto Satelital. (Mars 2017)
  • A l'occasion du salon Movin'On, Michelin a présenté la roue Vision, son concept pour le pneu du futur, s'appuyant sur ses dernières innovations (impressions 3D métal, biomatériaux et solutions connectés) (13 juin 2017)
  • Michelin acquiert NexTraq, offrant une solution télématique pour utilitaires en Amérique du Nord. (14 juin 2017)
  • 24h du Mans, après la victoire de Porsche, Michelin remporte son 20ème succès consécutif. (19 juin 2017)
  • Michelin et Safran mettent au point le premier pneu connecté pour avion. (20 juin 2017)
  • Michelin annonce un projet de réorganisation mondiale pour répondre aux nouvelles attentes de ses clients et améliorer leur satisfaction, pour simplifier ses modes de fonctionnement et accélérer sa digitalisation. (22 juin 2017)
  • Michelin acquiert une participation de 40% dans le Guide du Fooding, qui propose une approche décalée de la gastronomie, complémentaire à celle du Guide Michelin. (1er septembre 2017)
  • En partenariat avec Maxion, Michelin présente la technologie ACORUS pour rendre les pneus plus résistants et sûrs. (27 septembre 2017)
  • Michelin signe un accord avec Ashok Leyland pour la fourniture de sa nouvelle gamme X Guard pour la gamme de camions Captain et d'autres véhicules commerciaux de taille moyenne. (10 octobre 2017)
  • XPO Logistics confie la gestion de ses pneus en Europe, à Michelin solutions. (10 octobre 2017)
  • Michelin, une marque de confiance et de progrès selon le Reputation Institute pour la 3ème année consécutive. (27 septembre 2017)
  • Acquisitions de PTG et Téléflow, deux leaders du contrôle de la pression des pneus et du télé gonflage pour le marché agricole. (13 novembre 2017)
  • Michelin cède sa participation dans Double Coin Warrior Tire co, joint-venture avec Huayi Group. (20 novembre 2017)
  • Michelin Solutions lance 4 services digitaux révolutionnant la gestion de flotte. (23 novembre 2017)
  • Lancement du Guide Michelin Bangkok. (6 décembre 2018)
  • Réduction du capital : Michelin a annulé à hauteur de 100 millions d'€ les actions acquises dans le cadre de son programme de rachat. (14 décembre 2017)
  • Michelin et Sumitomo Corporation vont former, le numéro deux du grossisme aux Etats Unis. via une joint-venture détenue à parité. (3 janvier 2018)
  • Succès de l'émission obligataire convertible non dilutive de 600 millions de dollars à échéance 2023. (5 janvier 2018)

La liste complète des Faits marquants de l'année 2018
est disponible sur le site Internet du Groupe : http://www.michelin.com/fre


Présentation et Conference call
Les résultats au 31 décembre 2017 seront commentés aux analystes et investisseurs lors d'une présentation en anglais, simultanément traduite en français ce jour (lundi 12 février 2018) à 18h30, heure de Paris.

Webcast
La présentation sera diffusée en direct sur le site internet : www.michelin.com/fre

Conférence téléphonique
Veuillez composer à partir de 18h20, heure de Paris, l'un des numéros suivants :

  • Depuis la France                              01 70 71 01 59 (en français), code d'accès : 161 690 67#  
  • Depuis la France                              01 72 72 74 03 (en anglais), code d'accès : 150 572 81#
  • Depuis le Royaume-Uni                    +44 (0) 207 194 3759 (en anglais), code d'accès : 150 572 81#
  • Depuis l'Amérique du Nord                (+1) 844 286 0643 (en anglais), code d'accès : 150 572 81#
  • Depuis le reste du monde                 +44 (0) 207 194 3759 (en anglais), code d'accès : 150 572 81#

La présentation de l'information financière au 31 décembre 2017 (communiqué de presse, présentation, rapport d'activité 2017, chiffres-clés et états financiers consolidés au 31 décembre 2017) peut être consultée sur le site http://www.michelin.com/fre, ainsi que des informations pratiques relatives à cette conférence.

Calendrier

  • Information trimestrielle au 31 mars 2018 :

Lundi 23 avril 2018 après Bourse

  • Ventes nettes et résultats au 30 juin 2018 :

Mardi 23 juillet 2018 après Bourse

Relations Investisseurs

 

Valérie Magloire
(+33) 01 78 76 45 37
(+33) 06 76 21 88 12 (mobile)
valerie.magloire@michelin.com

 

Édouard de Peufeilhoux
(+33) 04 73 32 74 47
(+33) 06 89 71 93 73 (mobile)
edouard.de-peufeilhoux@michelin.com

 

Matthieu Dewavrin
(+33) 04 73 32 18 02
(+33) 06 71 14 17 05 (mobile)
matthieu.dewavrin@michelin.com

 

Humbert de Feydeau
(+33) 04 73 32 68 39
(+33) 06 82 22 39 78 (mobile)
humbert.de-feydeau@michelin.com

 
Relations Presse

 

Corinne Meutey
  (+33) 01 78 76 45 27
  (+33) 06 08 00 13 85 (mobile)
corinne.meutey@michelin.com

 

 

 

Actionnaires individuels
Jacques Engasser
  (+33) 04 73 98 59 08
jacques.engasser@michelin.com

 

AVERTISSEMENT

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d'une offre d'achat de titres Michelin. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes concernant Michelin, nous vous invitons à vous reporter aux documents publics déposés en France auprès de l'Autorité des marchés financiers, également disponibles sur notre site Internet www.michelin.com/fre.
Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations.

HUG#2168083